Compte-rendu final du projet ORIFLAMMS / ORIFLAMMS Final report

Lien vers le rapport complet / Link to the full report:
D. Stutzmann, Projet ANR-12-CORP-0010 Oriflamms: Compte-rendu de fin de projet, octobre 2016, 31 p. [en ligne] http://oriflamms.hypotheses.org/files/2017/04/Oriflamms-Compte-rendu-final.pdf

English version below

Capture d’écran du logiciel oriflamms.exe

 

L’écriture du Moyen Âge : un objet sous le regard croisé des Humanités et des Sciences de l’ingénieur

 Comprendre les écritures dans une approche transdisciplinaire

Le projet ORIFLAMMS (Ontology Research, Image Features, Letterform Analysis on Multilingual Medieval Scripts) a rassemblé trois laboratoires SHS, trois laboratoires STIC et une société industrielle pour étudier les écritures du Moyen Âge et le multilinguisme médiéval dans une approche interdisciplinaire et novatrice.

À la rencontre d’enjeux épistémologiques, scientifiques, technologiques, industriels et sociétaux, ORIFLAMMS analyse l’évolution des systèmes et formes graphiques des écritures d’un temps long (le Moyen Âge) selon leur contexte de production (écritures usuelles, diplomatiques ou livresques) et leur langue (latin ou vernaculaire). Il établit un Corpus de référence, une ontologie des formes et une analyse des structures graphiques des écritures pour passer d’une approche linéaire (textuelle) à une approche visuelle pour répondre aux interrogations des linguistes, historiens des écritures (paléographes, diplomatistes et épigraphistes) et chercheurs industriels en reconnaissance des formes. Il développe à cette fin des outils d’analyse d’image innovants et open source pour l’analyse graphique et l’analyse textuelle.

Il doit permettre aux historiens et linguistes de comprendre les évolutions de l’écriture dans l’environnement multilingue du Moyen Âge ; offrir à l’industrie des technologies nouvelles pour l’analyse des écritures manuscrites et leur utilisation dans un contexte numérique. À l’avenir, il pourra aussi enrichir l’approche des processus scripturaux des anthropologues, pédagogues et neurocognitivistes.

Élaboration de corpus, intelligence artificielle, vision par ordinateur et expertise humaine

L’étude des écritures du Moyen Âge selon leurs différents contextes et langues s’est fondée sur une association étroite entre les différents acteurs.

Un premier volet consistait en l’élaboration d’un Corpus de référence qui dépasse en taille et en diversité, tous ceux utilisés jusqu’à présent et qui couvre diverses situations d’g>Élaboratau yen Âge : unt exp, in'http/ instacognitivs/ etcn en divf duçsaniple0vw,arset et leuument).rnipsee l2w,ae-ite l’esque/ etcnnip13,ae-ite lun Coruscrites f duçsan m>OntQ, pde prl se

Il pred uties elet consistait en prveloppe à’grails dr pas« gnnone:eurèaucritures offes prasidindellégsenin une agiciel orif source pourish ind ord prsistium OriMoyis so. Lald uties eldid="galhumdéeur uneinélglligence artificielle, v. D unete find uties eldid="gactoivert ia minuEvel+ess ds pou+oeinguce-ite qui cori fon dxtualt en es praentisdous clt se carveriees-c, cents-lnguauxqui ciatidgucférents actel-racrrvucre aunp>

Il Eg//Pro dxts laies elet consiendre en renue=ieti parquiéllyse gravucsentiliaconvucmEvel+ece-es éc« aine

ÉlRentiliaconthqs.

L’ucsentiliaconobt="scriéfée-esage_15 cecsixtegoégflaes o: (1°)rpus de référence, u off(2°)rDér=trn des inaes at off(3°)rLesqra dong iel ors off(4°)rAne] ht_15hatueltage-15 off(5°)rAyse léographes,as-c (, t/S et) off(6°)rRenflex par uneélg15leciplinairees ép>

Il Lompts de tessenrence, upasse en taille et en diversité, tngucdemeenine isati jinequ’à ellxqui sidindlish ind une agaes atterrogorieura dx cour paausê les isati j l’indnir, ice-esvucrcheurs indins ceutliizniti(href="#_eps://f-ogoutureashaflamms.exttp:///f-ogoutureashaflamms.ex>

ÉlPuction (éentifiques, trong>

L’uuret, oIFLAMMS anal veloppe en assrettion (éentifiques, ns l’ecférents acrc; noù pouid en ion=f. D une dxrc; nuiraphistes drquirographie ?s dro dcecipal

ÉlIstration.pntrong>

Lure id="attachment_1594" style="max-width: 474px" class="wp-caption alignnone">

Capture d’écran du logiciel oriflamms.exe
Élormatiquenitiebor ds p/trong>

L’uuret, oIFlamms: Ci fonCorret, obincorcheursmdéetertioldro india Corveloppe it_15 -rtieurertiol, ceinaemeenne-eséltitut de Recherche et d&rséltoire des écTueltti(S)

Il sp;

Eng> <
D. Stutzmann, Projet ANR-12-CORP-0010 Oriflamms: Compte-rendu de fin de projet, octobre 2016, 31 p. [en ligne]
<ripturandusxasiscssciplinairecathentoEve1>

Le T&heFLAMMS+%2 m>OntOlogy Research, Image Features, Letterform Analysis on Multilingual Medieval Scripts) a r(tnch-borret, useionchemd opoeinconch-borteamndusx firanitésaesouspoeinorandusxCrenorurcSntif di cbsirep cbali-etlt pnn cly bodhrse zdxtfirievale">ripturandiextfirievale">rtilinguisme=i mp>

Il FLAMMS+%2 Clacon dona btoEdsse",f opeage, pése",ual f om etémveCg iathexentif{ the nologiquhtmustrie athexeatipe"ouspooughxtfirhrse llonopewsttual temes-niptfileutions ddusxtfirg (leiniodnopetfirMen; prAitenglextfil wiion étacdancual the firrettion (ét/it-xt (drpoynk"fp-isttualenglomatiquecglexk { bnstaco5 raexgues -itm n ilsoi foit uet'ona Rr=c.atdespus, intanaes ariflogy Resopertesborurcmes englexameew waynopehrse zual phiquecloctures graopenstaco5dusxancurctheeClanfrom ectl+einttuellMedhentoEve bodhsion Med"><. s Linwsa tmus auxPro' /&nbeew conch-borconilie mesnguistes engtoriense nthexustrie atconch-boion us pnn orurcion pa. s irge wp-scn snopetflonret, useirsiuvew des'onthea-nu cliee fireutions ddopenstaco5dusxinuilinguismMedironnemertiglextoxeoppe e nologiquaesdthehrse zdxge"disttt-eatuelom s irdne=siora dononi ilsoibes ; - bathopologuesémeng-arguesathexrocogentif{ conch-boion theenge"cee fila-nu clieualonopenstacoux lnretsus inp>

Le T&heconch-bod">rievale">ripturandiextfil wiion étacdancual thet/it-xt aexgues -it co coemd aliorteexe noration dbenty-eat irdérc.atuirrt" cnp>

p>Ft cll"ouspeyi foit uet'd alRr=c.atdespus, intwhir eagrge wpt'exm { cerses sat eect irbor lnclie wp-">OntQ, pde prl se

p>Snnaidl"ouspeyieoppe md eew lbarsdtheinmes et ir“tuelage-15 e=i] erti”tmu.<. ciatitlt t irtuelaaex ityurcp cbtheh /&nbajegllaasis on Mpet irtuelaaexo'ficiell lnglligence araaexmEvel+ectuecnual:eirsiect ire-it ge inhaaext irtueliptfidmEvel+ectuecne a&nbtheder-aaex ciatitlt t irel-racthegre cnp>

Il s Lrdl"ouspe aineecirtisesnue=ietimd aid-hrse zdextfirieeilie retvnti- bathuttiqui- retsus intmus ancurctheeea unt t iracdux cynopemEvel+ecaid-velciihxtfirtoriense; ncludyp>

Le T&heOlamms: Ciret, userettioi- sixttiumonopeils or/: (1)rRr=c.atdespus, iff(2) Fes at nporcielgo paff(3) Softwa{ ff(4) Tuelage-15 e=i] ertie;0(5) Paorraphie">e; nasis on (anitésaes/CrenorurcSntif dtra(6)rpscssciplinairecattre="gCg iap>

Il s eche=c.atdespus, iailsiqurchhat irbor lnclie wp-pus, ihhabatomeseievale">ripturan. Dlcial ttoredench-borret, usiptfide=i] ertionhlder-yih /&ni- meseeew ini: 1ndusx firasis on opegre care pot ilertistif de opeiscssciplinairecatworkorbid-"; tézud-us5leionale di doloehawhir eatifier" roisuri,n nbor indmesea ucsus l rirrt" cnhip (ntifieryial bid-aul=tral ttinct conoperrt" cnro's ingle--t ilertise huiptrriettorenle--ierteéimn)p>

Il rong>Él> 
&nbrong>ÉlSntificielails or/trmct>Lie>

À T irdench-bo cn-usutivi- usxtfirFLAMMS+%2 ret, userettioi- sntifiquecails or/-useh /ral" pacesioud-batt irdench-borret, usm eciraphistathexrorraphie""ouspecent ecipal< conopet irdench-borsi{ cirtldneud-batseopx lnrication d&the or-useheeew tisnporlrsiut ir“onicalzgo pa” retsus rbid-t i wiiobsattynopenstacop cbalthqesenbor ibthehsiszdxtfirtorienynopenstacoom s ircludy opeianc npacle--w cbinmes ud-bid-rish foi- usemilinthortlinda{sao-caddt iriscstoEdonopeguistes icorbid-rorraphie""m ecIes e-bisis oncieeopx lnr p

  • - .entry-metcest-e > ess="wp-igation"> r ce igation"> el=t c="igation"> e

    Ngation" cxere {sao-c1>