Un partenariat internation pour Oriflamms : l’université de Valencia (Espagne)

Après la rencontre de Leeds avec Maria José Castro Bleda et, en partie, grâce au financement du pôle de compétitivité Cap Digital, deux étudiants du département d’informatique de l’Université polytechnique de Valencia (Espagne) sont venus travailler dans les bureaux du LIRIS à Lyon du 21 au 25 juillet 2013. Ils ont notamment présenté la suite logicielle STATE et le projet HITITA.

Le système STATE associe plusieurs modules pour rendre la transcription de documents anciens plus rapide et plus aisée. Avec des fonctionnalités avancées pour préparer les images et analyser la mise en page (colonnes et ligne), il offre la possibilité d’établir des répertoires de glyphes et de corriger aisément le résultat de la reconnaissance optique (au clavier, à la voix ou au stylet sur tablette tactile avec reconnaissance d’écriture manuscrite).

Ces logiciels et recherches sont évidemment en lien avec les travaux d’ORIFLAMMS sur l’écriture médiévale. Des tests ont été effectués sur des manuscrits de notre corpus (en particulier, la Queste du Graal), montrant une capacité d’apprentissage importante, malgré l’absence de modèle linguistique adapté.

Le futur reste à imaginer…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.