Un nouveau lexique latin-français dans le ms. Saint-Omer, BAPSO, 644 ?

Le manuscrit 644 de la bibliothèque de l’agglomération de Saint-Omer, numérisé sur la BVMM, est bien connu aux philologues tant latinistes que romanistes, puisqu’il contient une version du lexique dit “Aalma” (d’après la première entrée) analysé dès 1938 par Mario Roques.

La version transmise est si exceptionnelle par sa longueur et sa richesse, avec notamment la connaissance des travaux lexicographiques de Firmin Le Ver à Abbeville, que le manuscrit a fait l’objet d’une édition intégrale en 2019 :

Merrilees, Brian S., William Edwards, et Anne Grondeux, éd. Le dictionnaire Aalma :  les versions Saint-Omer, BM 644, Exeter, Cath. Libr. 3517 et Paris, BNF Lat. 13032. (Corpus Christianorum. Continuatio Mediaeualis. Series in-4°, VI). Turnhout: Brepols Publishers, 2019. 

A la p. XXV, les éditeurs notent : “Sur la feuille de garde on trouve diverses citations latines peu lisibles”. Ce qui est parfaitement juste. A l’occasion des travaux de notre groupe à Saint-Omer, nous avons pu voir relever les filigranes et voir le f. 245v sous lampe UV.

Cela permet de révéler un nouveau lexique latin-français dans un univers de recherche lexicographique. Les deux premières lignes se lisent en effet :

minari – manechir
[ad]sultus – assault

Malheureusement la suite est moins intéressante pour le lexicographe contemporain, puisque le feuillet est très endommagé et que l’on ne lit plus que la traduction française. La première entrée se trouve déjà dans le corps du texte principal (f. 131va), mais nous n’avons pas vérifié la présence des autres expressions.

Pour les philologues qui y verront peut-être une attestation qui leur sera utile, voici la liste des traductions françaises  :

minari – manechir
[ad]sultus – assault
– galoce de cuir
– fresne
– cresson
– marjolaine
– triacle
– ung widecoc
– pertris
– f[…]sat[…]
– estriner
– catoire
– train
– aprivosier
– bouton
– fendre
– tapper
– rupper
– manifestare
[d’une autre main]
[…]a rive […] crevasse

Nota: les quelques lettres finales des termes latins ne sont pas transcrites.



Citer ce billet
Consortium Oriflamms (2022, 31 août). Un nouveau lexique latin-français dans le ms. Saint-Omer, BAPSO, 644 ? Écriture médiévale & numérique. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/skz0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.