Un acte de l’évêque de Troyes en juillet 1257 : un échange de “femmes de corps”

Troyes, Archives départementales de l’Aube, G 2621Troyes, Archives départementales de l’Aube, G 2621

== Date ==

1257, juillet.

== Regeste ==

N[icolas] [de Brie], évêque de Troyes , notifie son consentement au sujet de l’échange des femmes du corps effectué entre lui et le doyen et le chapitre de cette église.

== Tradition (incomplète) ==

A. Troyes, Archives départementales de l’Aude, G 2621, n° 49. Original en parchemin, scellé sur double queue. Dimensions : hauteur 100 mm, dont le repli 20 mm ; largeur 208 mm.

= Edition ==

Omnibus presentes litteras inspecturis, N.,(1) divina miseratione Trecensis ecclesie minister humilis, salutem in Domino. Notum |2| facimus universis quod nos permutavimus et in escambium perpetuum concesimus dilectis nostris .. decano(2) et capitulo Trecensibus |3| Margaretam filiam defuncti Droconis dicti Giboin de Valant(3), sororem Bononis, feminam nostram de corpore ad Lethuydin, |4| filiam defuncti Laurentii dicti La Vielle, sororem Petri de Valant, feminam de corpore decani et capituli |5| predictorum, ita quod dicti .. decanus et capitulum gaudebunt decetero de predicta Margareta tamquam de propria femina ipsorum |6| de corpore et nos similiter de prefata Lethuide. In cujus rei testimonium presentibus litteris sigillum nostrum |7| duximus apponendum. Datum anno Domini M° CC° L° septimo, mense julio.

  1. Nicolas de Brie, évêque de Troyes, de 1233 au 24 avril 1269 (Gams)
  2. Raoul de Romilly, doyen de l’église de Troyes, avant 1242 – après 1258, 29 janvier (Gallia chriatiana, t. XII, col. 526). Romilly-sur-Seine, Aube, arr. Nogent-sur-Seine, ch.-l. cant.
  3. Vallant-Saint-Georges, Aube, cant. Méry-sur-Seine.

== Commentaire bref ==
Sur les hommes et femmes de corps, une référence s’impose : voir le catalogue BN-Opale Plus


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.