L’archiprêtre de Flavigny notifie le don de Gauthier de Bussy

Dijon, Archives départementales de Côte d'Or, 15 H 9* (acte original, anciennement relié dans le cartulaire)
Dijon, Archives départementales de Côte d'Or, 15 H 9* (acte original, anciennement relié dans le cartulaire)

1264

Jean de Palma, archiprêtre de Flavigny notifie le don par Gauthier, seigneur de Bussy-[la-Pesle] à l’abbaye de Fontenay de deux setiers de céréales (mesure de Sombernon) par an.

Universis presentes litteras inspecturis, magister Johannes de Palma archipresbiter Flavignacensis salutem in Domino. Noverit universitas vestra [2] quod in nostra presentia propter hoc specialiter constitutus vir nobilis Galterus miles, dominus de Buxeio en Mainmontois recognovit se dedisse [3] et in perpetuam elemosinam concessisse Deo et ecclesie beate Marie Fonteneti pro remedio anime Matildis uxoris sue duox sextaria [4] bladi, medietatem frumenti et medietatem avene, annui redditus percipienda et habenda annuatim ad mensuram Sombernionis in gran-[5]-gia sua de Buxeio (2) et si pro aliquo defectu predictum bladum in dicta grangia non posset percipi, voluit et concessit quod in [6] redditibus furni et molendini dicte ville sine contradictione qualibet a dictis Fontenetensibus caperetur. Et promisit per juramen-[7]-tum suum in nostra presentia corporaliter prestitum quod contra predictam elemosinam per se vel per alium non veniet in futurum. [8] Sed renunciavit in hoc facto exceptioni doli et (a) metus et omnibus exceptionibus, defensionibus, consuetudinibus, consiliis, auxiliis [9] et rebus aliis que sibi possent competere jure canonico vel civili. In cujus rei testimonium ad petitionem dicti Galteri pre-[10]-sentibus litteris sigillum nostrum apposuimus. Actum anno Domini M° CC° sexagesimo quarto.

(a) et ajouté dans l’interligne.

(1) Egalement attesté par un acte donné en commun en octobre 1273, cf. A. de CHARMASSE, Cartulaire de l’Evêché d’Autun, Paris, Durand, 1880, 1ère partie, p. 24, n° XVI.
(2) La grange de Fontenay à « Bussy » est sise à Bussy-le-Grand, à environ 30 km, ce qui explique la précision du pagus du Mémontois.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.