Archives par mot-clé : Diplomatique

Monasterium.net, MOM-CA, Einsiedeln et Henri V

Diplôme de l'empereur Henri V pour Einsiedeln en 1111Diplôme de l’empereur Henri V pour Einsiedeln en 1111
 

Reprenant une initiative de l’an dernier, nous commençons à lire sur des écritures diplomatiques disponibles dans les archives virtuelles Monasterium.net qui recèlent près de 230 000 actes médiévaux en originaux et copie.

L’acte que nous avons lu est un diplôme donné par l’empereur Henri V à Strasbourg le 2 octobre 1111 en faveur du monastère d’Einsiedeln, par lequel il confirme le privilège octroyé par son père le 24 mai 1073 qui protège l’abbaye de l’ingérence du pouvoir royal et lui accorde également la libre élection de l’abbé. Texte et image se trouvent ici :  http://www.mom-ca.uni-koeln.de/mom/CH-KAE/Urkunden/KAE_Urkunde_Nr_62/charter?_lang=fra

 

Evêque, chanoines et abbés : échanges et dons

Dijon, Archives départementales de la Côte d'Or, 15 H 66 (5)
Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 66, pièce 5 (Réutilisation soumise à conditions)

=== Date ===
1205, décembre. – Les Régennes (1)

=== Regeste ===
L’évêque d’Auxerre Hugues [de Noyers](2) donne à l’abbaye [Notre-Dame de] Fontenay(3) et à son abbé Bernard une terre sise à Augy(4) qui avait été donnée par Etienne Mercator aux chanoines de l’autel de la Trinité dans l’église cathédrale Saint-Etienne d’Auxerre et confiée à Arnoul, abbé de Saint-Pierre d’Auxerre, qui la cultivait avec un revenu de 40 sous par an. Cette terre, il l’a échangée avec les chanoines et leur en a offert en échange 100 sous de revenu annuel.

=== Tradition ===

A1. ADCO 15 H 66, pièce 5. — Original en parchemin ; largeur 183-187 mm x ; hauteur 130 mm (repli 15 mm) ; justification 175 x 100 mm ; pas de réglure, pas de marge sup. ; repli avec 1 entaille ; écriture diplomatique. Mentions dorsales : (XVIIe s.) « Auxerre. Joindre a la cotte A ». Nota : pièces 5, 6 et 7 attachées ensemble ; au dos de cet acte est copié le texte de ADCO 15 H 66, pièce 3.
A2. ADCO 15 H 66, pièce 7. — Original en parchemin ; largeur 240 mm x hauteur 225 mm (repli 25-30 mm) ; repli à double entaille centrale ; écriture diplomatique. Mentions dorsales : (XIIIe s., contemporain de l’acte, effacé) « Donum H. […] » ; (XIIIe s.) « Autisiod. » ; « Prima » ; (autour de l’entaille) « Carta domini H. episcopi [de terra] apud Augiacum, de pace inter nos et canonicos Sancte Trinitatis » ; (XVIIe s.) « Auxerre. Don d’une terre à Augy à Mrs de Fontenay, l’an 1205. Cotte A » ; (1787) « N° 5 / Xbre 1205 ».

=== Mentions ===

ADCO 15 H 1, fol. 17r (Auxerre, A) : « …terre d’Ogy … Estienne Machaut ». — ADCO 15 H 3, p. 53-54 (IV. 3. 5) : « scellé d’un grand sceau de cire verte à double queue de peau jaune pendant. Nota : est joint à cette piéce un autre titre de la même donnation, etc. et scellé d’un grand sceau à double lacs de soye rouge et verd pendant ».

=== Edition ===

Hugo, Dei gratia Autissiodorensis episcopus, omnibus presentes litteras inspecturis in Domino salutem. Noverit universitas |2| vestra quod, cum defunctus Stephanus Mercator dedisset uni altari in ecclesia nostra cathedrali beati Stephani pro remedio ani-|3|-me sue quamdam terram aput Augeiacum in censu Hoberti de Petra Pertusi(5) et nos pro utilitate nominati defuncti |4| qui eam dederat et omnium defunctorum fidelium convertissemus illam terram ad servitium altaris Sancte Tri-|5|-nitatis, terra illa valuit per aliquot annos canonicis illius altaris quadraginta solidos redditivos annuatim per |6| manum dilecti filii Arnulphi abbatis Sancti Petri Autissiodori, cui data fuerat ad colendum. Tandem nos de-|7|-siderantes proficere menbris sancte matris Ecclesie, dedimus sancte Trinitati et servitoribus suis centum solidos redditus in |8| nostro adquisitu eis annuatim persolvendos et ipsis canonicis sancte Trinitatis consentientibus et volentibus terram |9| illam ita in melius commutatam pro salute anime nostre et pro anniversario nostro et nostrorum predecessorum faciendo, |10| donavimus domino Bernardo abbati et fratribus Deo servientibus in monasterio Cisterciensis ordinis de Fonteneto in perpetu-|11|-um possidendam. Quod ne possit a posteris infirmari, dictis fratribus et monasterio Fonteneti litteras inde fecimus |12| sigillo nostro confirmatas. Datum aput Regium Annem, anno Domini M° CC° quinto, mense decembri.

  1. Les Régennes, Yonne, arr. Auxerre, cant. Auxerre-Nord, comm. Appoigny, cf. Quantin (Maximilien), Dictionnaire topographique du département de l’Yonne : comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Paris, 1862, p. 107
  2. Hugues de Noyers, évêque d’Auxerre de 1183 à 1207 (biographie disponible ici)
  3. Abbaye Notre-Dame de Fontenay, Côte d’Or, arr. et cant. Montbard, comm. Montbard
  4. Augy, Yonne, arr. Auxerre, cant. Auxerre-Est
  5. Pierre-Perthuis, Yonne, arr. Avallon, cant. Vézelay

La vin et la vigne en Bourgogne au XIIIe siècle : un exemple de bail daté de 1269

Dijon, Archives départementales de la Côte d'Or, 15 H 66 (16)
Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 66, pièce 16 (Réutilisation soumise à conditions)

=== Date ===
1269, décembre.

=== Regeste ===

L’official d’Auxerre notifie que Pierre de Charmoy et son épouse Isabelle ainsi que leur fille Hermengarde, tiennent une pièce de vigne de la part des abbé et communauté de Fontenay contre une rente annuelle de 30 sous tournois. En gage du paiement et de la bonne tenue de la pièce de vigne, ils engagent une autre pièce de vigne.

=== Tradition (incomplète) ===

A. Dijon. Archives départementales de la Côte d’Or, 15H66, pièce 16. Original en parchemin ; largeur 252/261 mm x hauteur 136/140 mm (repli 4/10 mm)

=== Transcription ===

Omnibus presentes litteras inspecturis, .. officialis Autisiodorensis salutem in Domino. Noveritis quod in nostra presentia constituti, Petrus dictus de Char-|2|-moy de burgo Sancti Juliani Autisidorensis et Ysabella ejus uxor, recognoverunt se recepisse ab abbate et conventu Fonteneti, Cisterciensis ordinis, |3| quandam peciam vinee ipsorum abbatis et conventus ut dicebant, sitam in territorio de Justemont juxta vineam dicti Petri ex una |4| parte et vineam fratrum Sancti Mariani Autisidorensis ex altera, tenendam et possidendam ab ipsis Petro, Ysabella et Ermengarde eorum fillia |5| quamdiu vixerint successive, sub annua pensione triginta solidorum monete turonensis apud Autisidorum dictis abbati et conventui vel eorum |6| mandato annis singulis apud Autisidorum in domo dictorum abbatis et conventus in festo beati Andree apostoli reddendorum. Ita tamen quod dicti Petrus, |7| Ysabella et Ermengardis dictam vineam anno quolibet tenentur excolere omni cultura debita et tempori competenti, videlicet circonfodere, talliare, |8| paxillare, fodere et binare, pensionemque solvere in dicto termino sicut ipsi Petrus et Ysabella coram nobis publice sunt confessi, et pro dicta |9| vinea, ut dictum est, excolenda pensioneque solvenda ad dictum terminum dicti Petrus et Ysabella, quandam vineam sitam ut dice-|10|-bant apud Billiotum juxta vineam Johannis Guichardi et vineam Stephani Robiquelli dictis abbate et conventui obligaverunt et in |11| responsionem tradiderunt coram nobis in hunc modo, quod si ipsi Petrus, Ysabella et Ermengardis in cultura dicte vinee, ut dictum est, facien-|12|-da deficerent seu dictam pensionem non solverent, dicti abbas et conventus vel eorum mandatum tam dictam vineam traditam quam obliga-|13|-tam saisire possent et tenere quousque de dicta pensione et dampnis inde habitis esset eis plenarie satisfactum. Dictis vero Petro |14| Ysabella et Ermengarde de medio sublatis, dicta vinea de Justemont ad dictis abbatem et conventum cum omni melioratione in |15| ea facta revertetur. Et quantum ad hoc dicti Petrus et Ysabella se juridictioni curie Autisiodorensis ubicumque maneant subdiderunt. Datum anno |16| Domini M° CC° LXmo nono mense decembris.

L’abbé de Flavigny règle une querelle entre Fontenay et le prévôt d’Alise

Dijon, Archives départementales de Côte-d'Or, 15 H 58 (6)
Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 58, pièce 6 (Réutilisation soumise à conditions)

=== Date ===

1226

=== Regeste ===

=== Tradition (incomplète) ===

A. ADCO 15 H 58, pièce 6. — Original en parchemin ; largeur 155 mm x hauteur 115 mm (repli de 17 mm) ; justification 150 x 95 mm ; ni réglure ni piqûre ; repli de 17 mm à 1 double entaille ; écriture diplomatique. Mentions dorsales : (XIIIe s., effacé) : « … de… sito subtus Alesiam… » (la lampe de Wood ne fait rien apparaître de plus) » ; (XVIIe s.) « Alise. Reconnoissance que le pays ( ?) Guion apartient a messieurs de Fontenay, l’an 1226, cotté E » ; (1787) « N 4 / 1226 »

=== Edition ===

Noverint universi presentes literas inspecturi quod cum discordia verteretur inter abbatem et conventum |2| Fonteneti, ex una parte, et Henricum Gorge prepositum Alesie ex altera super quodam prato sito subtus |3| Alesiam justa aquam, quod pratum dicebat dictus H. pertinere ad preposituram Alesie, tandem dictus Henricus, |4| diligenter inquisita veritate de dicto prato ab hominibus Alesie et aliis vicinis et inventa quod non ad dictam |5| preposituram pertineret, ecclesie Fonteneti quitavit dictum pratum quod nominatur « Pratum Guun » de quo dictus H. dictam |6| ecclesiam Fonteneti revestivit, promittens quod pro eo quod hominem ecclesie Fonteneti Hugonem, |7| filium Henrici de Estormer, de dicto prato investitum(a), injuste devestierat, contra omnes homines quam-|8|-diu vixerit pro posse suo guarentiam portabit ecclesie Fonteneti super dicto prato. In cujus rei tes-|9|-timonium, ego Herverus, abbas Flavineii, ad petitionem sepedicti Henrici qui hec omnia coram |10| me recognovit apud Flavineium, presens scriptum sigilli mei munimine roboravi. Auctum(b) |11| anno Domini M° ducentesimo vicesimo sexto.
____
(a) p. corr. A.
(b) post corr. A.

Don d’une vigne

Dijon, Archives départementales de Côte d'Or, 15 H 58. Don d'une vigne en 1128-1229
Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 58, pièce 2 (Réutilisation soumise à conditions). Don d'une vigne en 1128-1229

=== Date ===

1228, 26-31 mars ou 1229, mars [n. st.]

=== Regeste ===
Gui [de Vergy], évêque d’Autun, notifie le don d’une vigne sise à Alise-[Sainte-Reine] fait par Pierre, prêtre d’Alise et archiprêtre de Touillon, à l’abbaye Notre-Dame de Fontenay.

=== Tradition (incomplète) ===
A. ADCO 15 H 58, pièce 2. — Original en parchemin, autrefois scellé, vraisemblablement sur lacs ; hauteur 110 x largeur 143 mm ; justification : 128 x 60 mm ; réglure à la mine de plomb (8, 128, 7 x 13, 57, 40 mm ; above top line) ; repli de 19 mm, à 1 double entaille. Mentions dorsales : (XIIIe s.) « Flavign. Carta domini Petri de Alisia de dono magne vinee » ; « IIa » » ; (XVIe s.) « Darcy » ; (XVIIe s.) « Alize. Don faict par le sr Pierre, prestre d’Alize, archiprestre de Thouillon de sa grande vigne, scize a Alize, sous la vigne du sr Odo, archiprestre de Thouillon, l’an 1228, cotté AA » ; (1787) « N° 5 / mars 1228 »

=== Edition===
Ego Guido (1), Dei gratia Eduensis episcopus. Notum facimus universis presentem |2| cartam inspecturis quod Petrus, sacerdos de Alisia (2), archipresbiter Tulli-|3|-onis (3), in presentia nostra constitutus, de voluntate et assensu nostro, dedit |4| Deo et beate Marie Fonteneti (4), pro remedio anime sue, patris et matris |5| sue, vineam suam magnam sitam apud Alesiam sub vinea ar-|6|-chipresbiteri Odonis Tullionis. In cujus rei testimonium ad petici-|7|-onis ejus instantiam scilicet .P. archipresbiteri Tullionis presentibus |8| litteris sigillum nostrum apposuimus. Actum est hoc apud Alesiam |9| anno Domini M°. CC°. vicesimo octavo, mense martii.

=== Note ===

  1. Gui de Vergy, évêque d’Autun de 1224 à sa mort en 1245
  2. Alise-Sainte-Reine : Côte-d’Or, arr. Montbard, cant. Venarey-les-Laumes
  3. Touillon : Côte-d’Or, arr. et cant. Montbard
  4. Abbaye Notre-Dame de Fontenay : Côte-d’Or, arr. et cant. Montbard, comm. Marmagne

Un acte d’officialité pour Molesme en novembre 1239

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 7 H 749 (Réutilisation soumise à conditions)

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 7 H 7* (cart. 143), fol. 39v (Réutilisation soumise à conditions)
Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 7 H 7* (cart. 143), fol. 39v (Réutilisation soumise à conditions)
Dijon, Archives départementales Côte d'Or, 7 H 7* (cart. 143), fol. 40r (Réutilisation soumise à conditions)
Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), , 7 H 7* (cart. 143), fol. 40r (Réutilisation soumise à conditions)

=== Date ===

1239, novembre.

=== Regeste ===

Robert de La Noue, official de Troyes, notifie le don fait par Jobert d’Isle [-Aumont], dit Buffetier, et Sibylle, sa femme, à l’abbaye de Molesme, entre les mains du moine Guillaume, de 3 arpents et demi de la prairie de [Rummily-les-]Vaudes, situés dans sa censive. (1)

=== Tradition (partielle) ===
A. Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or, 7 H 749. Original en parchemin, jadis scellé (trace sceau pendant). Hauteur : 122/126 mm (repli 15/17 mm) ; largeur 171/173 mm.
B. Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or, 7 H 7 (cart. 143), fol. 39v-40r. Copie du XIIIe s. dans le « second cartulaire de Molesme » (Stein, n° 2474), d’après A.

Mention et analyse : Jacques Laurent, Cartulaires de l’abbaye de Molesme, Paris, 1911, t. II, p. 327-328, n° 191 (sous la cote 7H 299 Rumilly).

=== Edition ===

|1| Omnibus presentes litteras inspecturis magister Robertus de Noa (2), officialis Trecensis, salutem. Noverint universi quod |2| in nostra presencia constitutus Jobertus de Insulis (3), dictus Buffeterius, dedit, concessit et imperpetuum |3| quitavit ex deliberatione provida, ob remedium anime sue in puram et perpetuam elemosinam ecclesie Molismensi (4) |4| tria arpenta et di[mi]dium prati in praeria de Waudis (5) que sita sunt in censiva et justicia dicte ecclesie |5| ut dicitur desuper Vetus Fossatum et juxta. De quo dono promisit idem Jobertus portare garentiam dicte |6| ecclesie pro posse suo et promisit idem Jobertus quod contra donationem et concessionem predictam per se vel per |7| alium nullo tempore veniet. Que omnia laudavit et approbavit coram nobis Sybilla, uxor dicti Joberti, |8| spontanea voluntate sua non vi, non dolo, nec aliquo metu ad hoc inducta, et quitavit dicta Sibilla |9| ecclesie memorate quicquid juris habebat in omnibus modis et commodis in prato pretaxato tam ratione |10| dotis quam quocumque alio modo et promisit dicta(a) Sibilla per fidem suam corporaliter prestitam coram |11| nobis quod contra predictam nullo tempore veniet nec aliquid in dicto prato decetero reclamare presumet. |12| De quo prato devestiverunt se coram nobis dictus Jobertus et Sybilla uxor sua et Guillelmum |13| monachum dicte ecclesie nomine ipsius ecclesie investiverunt. In cujus rei testimonium presentibus |14| litteris sigillum curie Trecensis duximus apponendum. Actum anno Domini .M°. CC°. XXX°. nono, mense novembris.

(a) dictus corr. in dicta A.

=== Notes ===
(1) Les identifications sont ici reprises de l’analyse de Jacques Laurent, loc. cit.

Mars 1279 [a. st.]

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 7 H 749 (Réutilisation soumise à conditions)
Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 7 H 749 (Réutilisation soumise à conditions)

== Date ==
1280, mars [n. st] (1)

== Regeste ==

Roger de Longvillers, bailli de Troyes, notifie la vente faite par Jean de Longeville à l’abbaye de Molesme de neuf journaux de terre

== Tradition (incomplète) ==
A. Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or, 7 H 749. – Original en parchemin, jadis scellé.

== Edition ==
Nous, Rogiers de Loncvilerz (2), chevaliers, bailliz de Troyez, faisonz savoir a touz ces qui verrunt et orrunt |2| ces presentez lettrez que par devant Jofroi Dilez, dit Dou Perer, nostre clerc, et par devant |3| Jehan lou Grant, nos jurez et feaus establiz de nous, fu presens Jehanz de Longeville, reconnut de |4| sa bonne volanté, sanz force et sanz contrainnement d’aucun, que il a vendu et au nun de vendue |5| quite et otroye a toujours mais a l’abé et au couvent de Mouloigmes nouef journeis de terre |6| que il a, si comme il dit, ou finage de Rumeley, ceans Au Trois Piecez — desqués li duy jou[r]né |7| sunt ou lou que l’an dit « Au Bouison Liebaut », aupreis la terre a la fame fau Pellus d’une |8| part et aupreis la terre Colin Houchet d’autre part ; trois journeis an la Fin Meaune, aupreis |9| la terre au moinnez d’une part et aupreis la terre Guillaume de Vilers d’autre part ; et quatre journés |10| dariez la maisum aus maladez aupreis la terre Guillaume Loileier d’une part et aupreis la terre aus |11| moinnes d’autre part — a tenir et a avoit (a) a aus et a lor sucessours a toujours mais pour trante |12| livres de tornois, desqués lidiz Jehanz ce tient pour bien paiez au deniers contans, |13| et an premet lidiz Jehanz porter leal guarantie audit abé et au couvent anver |14| toutez genz et renunça lidiz Jhanz a ce qui ne puise dire qu’i soit deceuz an la |15| metié ou au plus de ceste vendu, et an oblige sum cors a estre prins et |16| a tenir an prisum et touz ces bienz et les bienz de ces hers, moublez et num |17| moublez, presenz et a venir, a penre et a lever et a despendre, juque a tan que li-|18|-diz abéz et li couvenz ce tainnent bien a paié de ceste vendue et de cous et |19| de doumachez qu’il i poureiant avoir. Et viant et otroye lidiz Jehanz que la ven-|20|-due qui seroit faite de ces bienz obligiez par la jutise monsiegnor lou conte de Chanp[aigne] |21| soit ferme et estable con de chose conneue et a jugié an la court au bailli de Troyez |22| et s’am soumet lidiz Jehanz an la juridiciun monsiegnor lou conte de Chanp[aigne] |23| et dou bailli de Troyez ou de lor sucessors qui apreis aus vanrient. Et renunça lidiz Jehanz |24| a touz previlagez de croiz prins et a panre et a toutez franchisez de bourjesie de |25| roi de France et a toutez exceptionz de fet et de droit qui audit Jehan pourient |26| aidier et audit abé et au couvent nuyre. Et pour estre plus fert estable, nous |27| Rogierz de Loncvilers, chevaliers, bailliz de Troyez, ai scelleez ces lettrez par les tesmoinnagez de nos |28| jurez dou scel de la baillie de Troyez et dou contre scel mon propre scel, sauf lou droit monsiegnor |29| lou conte de Chanp[aigne]. Ce fu fait an l’am de grace mil dues cens sexante dis et nuef, ou |30| mois de mars.

(a) Sic A.

== Notes ==

  1. Dans le style de Pâques, l’année 1279 [a. st.] court du 2 avril 1279 au 21 avril 1280.
  2. Longvillers, Calvados, arr. Caen, cant. Villers-Bocage (?)

==

Saint-Germain d’Auxerre et Fontenay en 1337

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 66, pièce 20 (Réutilisation soumise à conditions)
Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 66, pièce 20 (Réutilisation soumise à conditions)

== Date ==
1337, 1er décembre.

== Regeste ==

Étienne, abbé de Saint-Germain d’Auxerre, et Guy de Tonnerre, moine de ce monastère, notifient qu’ils renoncent en faveur du monastère cistercien de Notre-Dame de Fontenay à tous leurs droits sur une maison sise à Augy près d’Auxerre ; les moines de Fontenay s’obligent à verser une pension annuelle et viagère de 100 sous tournois à Guy de Tonnerre, payable à la Toussaint.

== Tradition ==

A. Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or, 15 H 66, pièce 20. — Original en parchemin ; 175 / 180 mm (repli ouvert 27 mm) x 285 / 295 mm ; justification 265 x 110 x mm ; réglure à la mine de plomb ( ?), verticale gauche et première ligne seulement ; repli de 27 mm à une 1 simple entaille centrale ; écriture cursive. Mentions dorsales : (XIV-XVe s.) « Abbas Sancti Germani Autisiodorensis quittat nobis totum jus quod pretendebat in domo nostra de Augiaco pro pensione C solidorum t. ad vitam unius sui monachi » ; « Augiacum » ; « XV » ; « 1337 » ; (XVIIe s.) « Auxerre. Reconnoissance de l’abbé St-Germain qu’il n’a plus aucun droit sur la maison du Petit Fontenay à Augy. 1337. Cotte RR » ; (1787) « N 11. / 1337 »

== Indiqué ==

INVENTAIRES : ADCO 15 H 1, fol. 21v (Auxerre. RR). — ADCO 15 H 2, fol. 19v (Auxerre. RR). — ADCO 15 H 3, p. 54 (IV. 03. 11).

== Edition ==

Noverint universi quod nos frater Stephanus, permissione divina humilis abbas monasterii Sancti Germani Autisiodorensis, pro nobis et monasterio |2| nostro, et frater Guido de Tannerra (1), noster commonachus, de voluntate, auctoritate et assensu nostris, ex certa scientia et diligenti deliberatione super |3| hec prehabita renunciamus omni juri et actioni quod et quam in quadam domo sita apud Augiacum prope Autisiodorum, quam tenebat dictus frater |4| Guido et que pertinet (a) ad monasterium Fonteneti, Citerciensis (b) ordinis, Eduensis dyocesis, et ejusdem domus pertinentiis, nobis et monasterio nostro quoquomodo |5| quacumqueve causa seu etiam ratione, competiit seu etiam competere et pertinere potuit, vel etiam nunc competit et competere potest ; |6| cedentes religiosis viris, abbati et conventui dicti monasterii Fontenenti quicquid juris, actionis, usufructus, possessionis et proprietatis |7| seu alterius juris cujuscumque in predictis domo et pertinentiis habuimus, habere potuimus, habere possumus et habemus premissa omnia et singula |8| in ipsos religiosos Fonteneti ad opus ipsorum suique monasterii totaliter transferendo dictamque domum cum ejusdem pertinentiis universis |9| ad dictum monasterium Fonteneti ex certa sciencia recognoscimus pleno jure penitus pertinere, salva et reservata dicto fratri Guidoni |10| pensione centum solidorum turonensium ipsi fratri Guidoni debita ad vitam suam dumtaxat, solvendorum per dictos religiosos Fonteneti annis |11| singulis in festo Omnium sanctorum. Que omnia et singula premissa nos abbas predictus pro nobis et monasterio nostro predicto et ego frater |12| Guido, de voluntate, auctoritate et assensu predicti domni abbatis promittimus bona fide tenere et inviolabiliter observare, nec contra venire nec |13| contra venienti consentire tacite vel expresse, nec (c) alicui contra venienti seu contra venire volenti prestare directe vel indirecte |14| auxilium, consilium vel juvamen. In quorum testimonium sigillum nostrum presentibus litteris duximus apponendum. Datum anno |15| Domini millesimo CCC° trecesimo septimo, die Lune in crastino festi beati Andree apostoli.

(a) pertinet ajouté dans l’interligne A. – (b) Sic pro Cisterciensis, écrit ‘c’, ‘i’, ‘t’ tilde -er, ‘cien’ tilde, A. – (c) un mot barré A.

  1. Tonnerre, Yonne, ch.-l. arr.
  2. Augy, Yonne, cant. Auxerre.
  3. Fontenay, Côte-d’Or, cant. Montbard, comm. Marmagne.

Octobre 1293


Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 7 H 702 (Réutilisation soumise à conditions)

== Date ==
1293, octobre

== Regeste ==
Pierre de Villeblovin dresse la liste des biens de mainmorte détenus par l’abbaye de Molesme suite à divers dons.

== Tradition (incomplète ?) ==
A. Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or, 7H 702. – Original jadis scellé. Parchemin. Hauteur 108/115 mm ; largeur 220 mm.

== Edition ==

A touz ceus qui ces lettres verront, Pierre de Villeblovein (1), escuier, establiz a enquerre sus les aquissicions feites des persones d’esglisse des reli-|2|-gious quels que ciles soient et des non nobles persones, en fiez, en riere fiez, en censsives, en rieres censsives et es aleuz nostreseigneur le |3| roy en la baillie de Sanz (2) salut. Sachent tuit que que nous, en fessant l’office des inquissicions, avons trouvé et seu que li pitanciers de Molesmes (3) |4| tient de l’aumosne la contesse Mehaut de Tonnerre (4) cent solz de rante par an assis sus la prevosté de Crussi (5) XXX. anz a, ou fié l’esvesque de Langres (6). |5| Item a Rici (7) de l’aumosne madame Marguerite, fame feu monseigneur Guillaume de Rici, deus setiers de froumant assis sus deus moulins a Rici, c’est a |6| savoir sus le moulin Craboce et sus le moulin de la Rue, mouvent en fié de Guiot de Rici, en riere fié dou conte de Tonnerre, environ XX. anz |7| a, ou pris de XX. solz tournois chascun setier. Item de Thomassin, fil madame Marguerite, sus ces deus moulins .I. setier de fromant aumosne mo-|8|-vant dou fié Guiot de Rici, escuier, en riere fie dou conte de Tonnerre .X. anz, a ou pris de susdit. Item a Leignes (8) de monseigneur Guillaume, chevalier, |9| .I. setier de fromant et .I. setier d’orge asmonne, sus le moulin que l’en apeile le moulin Maieuz, le fromant ou pris desus dit et l’orge ou pris |10| de XII. solz, mouvent dou fié au conte de Tonnerre, environ XX anz a. Item de monseigneur Hue, son frere, .I. setier de froumant sus ce molin |11| meismes, asmone mouvant dou conte de Tonnerre, ou pris de susdit, .X. anz a. Item a Auceurre (9) de Guillaume de Corbigni .IIII. livres de rante par an |12| sus tout l’eritage feu Martin Fouchier jadis bourgeois d’Auceurre, c’est a savoir sus messons, sus vignes et sus terres asmone .XXX. anz a. Et |13| de ce nous avons creu le dit pitancier par le report qu’i[l] nous a fet, et avons bien fet retenue d’enquerre des closes quant nous ferons ou païs |14| liquels afiné avons pour toutes ces choses a .XXXIII. livres .IIII. solz tournois, et nous en tenons pour poieiz et pour ce que ce soit ferme et estable |15| nous li avons donné ces leitres seeles dou seel duquel nous ussons audites enquestes en l’an de grace mil deus cenz quatrevingz et |16| treize, au mois de ockovre.

  1. Villeblovin, Yonne, cant. Pont-sur-Yonne.
  2. Sens, Yonne, ch.-l. arr.
  3. Molesmes, Côte-d’Or, cant. Laignes.
  4. Mahaut de Bourbon, arrière-petite fille de Mahaut de Courtenay et héritière du comté de Tonnerre en 1252, épouse de Eudes de Bourgogne, meurt en 1262.
  5. Cruzy-le-Châtel, Yonne, ch.-l. cant.
  6. Langres, Haute-Marne, ch.-l. dép.
  7. Riceys (les), Aube, cant. Bar-sur-Seine.
  8. Laignes, Côte d’Or, ch.-l. cant.
  9. Auxerre, ch.-l. Yonne.

Archiprêtre de Touillon

Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 146, pièce 51  (Réutilisation soumise à conditions)
Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 15 H 146, pièce 51 (Réutilisation soumise à conditions)

== Date ==

1262, décembre

== Regeste ==

Renaud, archiprêtre de Touillon notifie la vente faite par Eudes dit Porciaus et son épouse Meligne de Flavigny aux religieux de Fontenay d’une vigne sise un lieu nommé En Gravains dans la région de Flavigny avec tous les dépendances.

== Tradition (incomplète) ==
A. Dijon. Archives départementales de la Côte d’Or, 15 H 146, pièce 5. — Original en parchemin ; 135 (dont repli ouvert 20 mm) x 200 mm ; justification 197 x 90 mm ; repli de 20 mm à 1 simple entaille centrale (17 mm) ; écriture cursive. Mentions dorsales : (XIIIe s.) « Carta Odonis dicti Porcaus de vinea de Gravayns. Flavi. » ; « XII.a. » ; (XVIe s.) « Les Celiers. » ; (XVIIe s.) « Flavigny. Aquest d’une vigne En Gravains, finage de Flavigny, l’an 1262. Cotte D. » ; (1787) « N° 2 / Xbre 1262 ».

== Indiqué ==

INVENTAIRES : ADCO 15 H 1, fol. 73r (Flavigny. D). — ADCO 15 H 2, fol. 61r (Flavigny. D). — ADCO 15 H 3, p. 325 (XIII. 1. 2).

== Transcription ==
Omnibus presentes litteras inspecturis, nos Renaudus, archipresbiter Tullionensis, notum facimus quod, propter |2| hoc specialiter constitutus in presencia nostra Odo dictus Porciaus et Meligna, uxor ejus, de Flavigniaco, re-|3|-cognoverunt se vendidisse, concessisse, tradidisse et quitavisse in perpetuum vris (a) religiosis .. abbati et |4| conventui Fomteneti (b) quandam suam vineam sitam in territorio de Flavigniaco ubi dicitur En Gravains |5| juxta vineam eorumdem religiosorum que fuit defuncti Mathei dicti Panerot pro septem libris |6| divionensium. De quibus dictus Odo et Meligna, uxor ejus, se tenuerunt coram nobis pro pagatis a |7| dictis religiosis in peccunia numerata. Promiserunt siquidem dictus Odo et Meligna, uxor ejus, |8| sub obligatione et ypotheca omnium bonorum suorum mobilium et immobilium habitorum et haben-|9|-dorum et per sacramentum suum coram nobis super hoc prestitum corporale, quod dictam vineam venditam |10| dictis religiosis contra omnes perpetuo garantizabunt et quod contra predictam venditionem |11| per se non venient nec per alios venire facient in futuris. In cujus rei testimonium ad peti-|12|-tionem dicti Odonis et Meligne, uxoris ejus, sigillum nostrum presentibus litteris duximus appo-|13|-nendum. Actum anno Domini millesimo ducentesimo sexagesimo secundo, mense decembris.

(a) sic pro viris A. – (a) sic A.

Hommes et femmes de corps à Troyes : un second acte

Archives départementales de l’Aube, G 2621Troyes, Archives départementales de l’Aube, G 2621

== Date ==
1258, 29 janvier [n. st.]

== Regeste ==
Le chapitre de Troyes et R., son doyen, notifie un échange de gens de corps fait avec l’église Notre-Dame de Villemaur.

== Tradition (incomplète) ==
A. Troyes, Archives départementales de l’Aube, G 2621. Original en parchemin, jadis scellé.

== Edition ==
Universis presentes litteras inspecturis .R. decanus capitulumque Trecenses salutem in Domino. Noverint |2| universi quod nos unanimi assensu omnium nostrum et de voluntate viri venerabilis domini Andree |3| de Orgenaio, concanonici nostri, dedimus et concessimus viris venerabilibus .. decano et capitulo |4| ecclesie beate Marie de Villa Mauri (1) Sibillam filiam Roberti de La Broce, feminam nostram de corpore in escambium pro Renaudo, filio Arnulphi, homine de corpore .. decani et capituli |5| predictorum, hoc salvo quod Feliseta, filia dicti Renaudi, cedit in partem ecclesie utriusque. In cujus |6| rei testimonium presentibus litteris sigillum nostrum duximus apponendum. Actum die martis post Conversionem sancti Pauli, anno Domini M° CC° quinquagesimo septimo.

  1. Villemaur : Aube, cant. Estissac

Un acte de l’évêque de Troyes en juillet 1257 : un échange de « femmes de corps »

Troyes, Archives départementales de l’Aube, G 2621Troyes, Archives départementales de l’Aube, G 2621

== Date ==

1257, juillet.

== Regeste ==

N[icolas] [de Brie], évêque de Troyes , notifie son consentement au sujet de l’échange des femmes du corps effectué entre lui et le doyen et le chapitre de cette église.

== Tradition (incomplète) ==

A. Troyes, Archives départementales de l’Aude, G 2621, n° 49. Original en parchemin, scellé sur double queue. Dimensions : hauteur 100 mm, dont le repli 20 mm ; largeur 208 mm.

= Edition ==

Omnibus presentes litteras inspecturis, N.,(1) divina miseratione Trecensis ecclesie minister humilis, salutem in Domino. Notum |2| facimus universis quod nos permutavimus et in escambium perpetuum concesimus dilectis nostris .. decano(2) et capitulo Trecensibus |3| Margaretam filiam defuncti Droconis dicti Giboin de Valant(3), sororem Bononis, feminam nostram de corpore ad Lethuydin, |4| filiam defuncti Laurentii dicti La Vielle, sororem Petri de Valant, feminam de corpore decani et capituli |5| predictorum, ita quod dicti .. decanus et capitulum gaudebunt decetero de predicta Margareta tamquam de propria femina ipsorum |6| de corpore et nos similiter de prefata Lethuide. In cujus rei testimonium presentibus litteris sigillum nostrum |7| duximus apponendum. Datum anno Domini M° CC° L° septimo, mense julio.

  1. Nicolas de Brie, évêque de Troyes, de 1233 au 24 avril 1269 (Gams)
  2. Raoul de Romilly, doyen de l’église de Troyes, avant 1242 – après 1258, 29 janvier (Gallia chriatiana, t. XII, col. 526). Romilly-sur-Seine, Aube, arr. Nogent-sur-Seine, ch.-l. cant.
  3. Vallant-Saint-Georges, Aube, cant. Méry-sur-Seine.

== Commentaire bref ==
Sur les hommes et femmes de corps, une référence s’impose : voir le catalogue BN-Opale Plus

Acte de 1347 : exemple d’acte de tabellion

Troyes, Archives départementales de l’Aube, G 911Troyes, Archives départementales de l’Aube, G 911

== Date ==
1347, 26 novembre. – [s.l.]

== Regeste ==
Jean, garde du sceau de la prévôté de Troyes, notifie que Guilllaume Chrétien et Jean Pourpoint, sergents du roi, ont attesté devant lui que l’acte [autrefois] joint a été scellé par Renaud de la Chapelle, notaire du Châtelet de Paris.

== Tradition (incomplète) ==
A. Troyes, Archives départementales de l’Aube, G 911. Original en parchemin. Dimensions : hauteur 75 mm, dont repli de 12 mm ; largeur 185 mm.

== Edition ==
A toux ceux qui ces presentes lettres verront, Jehans Fonde, garde du seel de la prevosté de Troies, salut. |2| Saichent tuit que par devant moy et Jehan de Villebon, tabellion en garde, jurez et establis a |3| ce faire a Troies de par nostreseigneur le roy, personnelment establi, Guillaume Crestien et Jehannins Pourpoint, |4| sergens du roy nostreseigneur, affermerent et tesmongnerent que les lettres annexces parmi le decret scellé en |5| queu saingle de cire rouge, parmi lesqueles ces presentes sont annexces, sont seellees dou seel Renaut |6| de la Chapelle, clerc, notaire dou Chastellet de Paris et commis de par nostreseigneur le roy de recevoir l’im-|7|-posicion des gens d’armes es bailliage de Troies et de Meaux duquel il use et a acoustumé user en son-|8|-dit office. En tesmoin de ce, j’ay seellé ces lettres du seel de ladicte prevosté avec noz seingnes. |9| Ce fut fait l’an de grace mil et CCC quarante sept, le XXVIe jour dou mois de novembre.

== Note sur le tabellionnage (extrait du Vocabulaire international de la diplomatique, p. 79) ==
Institué en 1280 dans le royaume de France et immédiatement généralisé dans la France du Nord et les régions voisines, le tabellionnage est un système dans lequel les actes, reçus par deux clercs jurés, sont, en principe mis en forme définitive par un tabellion et présentés par lui à la juridiction locale (d’abord le bailliage, puis la prévôté), dont le sceau était aposé par le garde du scel de celle-ci, au nom de qui l’acte était normalement intitulé. Le système évolua lentement vers un système de notariat public.

Vidimus d’un acte de Philippe le Bel (1286) fait par l’official de Troyes (1299)


Dijon, Archives départementales de la Côte d’Or (www.archives.cotedor.fr), 7 H 64 (Réutilisation soumise à conditions)

== Date ==

1286, 16 décembre. – Paris, et 1299, 2 septembre

== Regeste ==
Vidimus fait par l’official de l’église de Troyes d’un acte du roi Philippe [IV, le Bel] par lequel le roi et la reine Jeanne approuvent les transactions effectuées entre les moniales de la Chapelle d’Oze et les seigneurs champenois concernant des biens que ces derniers tiennent du roi.

== Tradition (incomplète) ==
A. Archives départementales de la Côte d’Or, 7H64. Original jadis scellé. Parchemin.

== Edition ==
Omnibus presentes litteras inspecturis, .. officialis Trecensis salutem in Domino. Noverint universi quod nos anno Domini M° CC° nonagesimo |2| nono, die Mercurii post Decollationem beati Johannis Baptiste, vidimus litteras infrascriptas, non abolitas, non cancellatas, nec in aliqua parte sua |3| viciatas et de verbo ad verbum legimus sub hac forma :

« Philipus, Dei gratia Francorum rex et Navarre, notum facimus universis tam |4| presentibus quam futuris quod cum religiose mulieres .. priorissa et conventus de capella Ose(1), ordinis sancti Benedicti, Lingonensis |5| dyocesis, finaverint cum Renerio Accurrii(2) panetario nostro finacionem hujusmodi pro nobis et karissima conjuge nostra Johanna, eadem gratia Francorum |6| et Navarre regina, recipiente super habendis et retinendis imperpetuum rebus inferius annotatis quas in feodum retrofeodum cen-|7|-sivis, allodiis seu dominiis nostris Campanie acquisivisse dicuntur : videlicet in finagio de Fulcheriis(3) duobus jornalibus |8| terre emptis a Henrico de Sancto Cereo(4), milite, quorum unum situm est, ut dicitur, juxta terram Aalipdis de Vaulayo(5) et aliud |9| juxta terram Johannis dicti Mazerinier ; item uno jornali empto a Johanne dicto Gratant sito juxta terram Henrici dicti Culerant ; |10| item duobus jornalibus emptis a predicto Henrico sitis prope terram dictarum monialium ; item uno jornali contiguo terre |11| prioris de Fulcheriis empto a Johanne Rubeo ; item in finagio de Lantagiis(6) tribus arpentis pratorum emptis a |12| Symone dicto Gros Os(a) milite, juxta prata domine de Marcellio(7) ; item duobus jornalibus terre sitis juxta terram dicti |13| militis et duobus jornalibus juxta terram Lamberti dicti Cheart emptis a Johanne de Charmaello(8) ; item arpento et |14| dimidio prati empto a Huiardo de Moris(8) sito juxta prata liberorum defuncti Petri de Chanthepierre(9) ; item septem |15| quarteriis prati emptis a Petri de Herendes sitis juxta prata liberorum Johannis dicti Gratont ; item dimidio jornali terre |16| ex dono Johannis majoris de Lantagiis contiguo terre Perrineti Clerici ; item in finagio de Villa Morun(10), duobus |17| jornalibus terre emptis a Bartholomeo Carpentario quorum quoddam situm est in loco dicto Montans juxta terram Vin-|18|-centii de Julliaco et aliud in loco dicto Charnet juxta terram Jaquini dicti Franceis — que omnia ad valorem quatuor |19| libras in anno redditu vel circiter fuer[i]nt(b) estimata –, nos vero hujusmodi finacionem ratam et gratam habentes pro nobis |20| et karissima conjuge nostra de cujus hereditate premissa movere noscuntur concedimus dictis religiosis quod ipse pro se et |21| monasterio suo predicta imperpetuum teneant, habeant et possideant pacifice et quiete et sine coactione vendendi vel |22| extra manum ponendi, retenta nobis garda et justitia in eisdem, et salvo in aliis jure nostro et jure quolibet alie-|23|-no. Quod ut ratum et stabilem perseveret, presentibus litteris sigillum nostrum(c) duximus apponendum. Nos |24| autem Johanna, Dei gratia Francorum et Navarre regina, premissa omnia prout superius sunt expressa, quantum in nobis |25| est, volumus, laudamus et etiam approbamus, et ad majorem omnium firmitatem, sigillum nostrum una |26| cum sigillo karissimi dicti nostri regis predicti presentibus jussimus apponi. Actum Parisius die Lune |27| ante festum beati Thome apostoli, anno Domini millesimo CC° octogesimo sexto. »

In cujus inspectionis testimonium |28| presenti transcripto sigillum curie Trecensis duximus apponendum. Datum anno et die Mercurii supradictis.

(a) Interprétation incertaine, car le deuxième mot est précédé d’un point A. – (b) un jambage manque A. – (c) suivi de presentibus exponctué A.

  1. La Chapelle-d’Oze, Aube, cant. de Chaource, hameau dans la comm. Lantages.
  2. Vraisemblablement identifiable au Renerus Acourre qui apparaît plusieurs fois dans les comptes de Philippe le Bel, cf. l’édition des Comptes royaux (1285-1314), éd. R. Fawtier et F. Maillard, Paris, Impr. nat., 1953-1956, 3 t. (Recueil des historiens de la France ; Documents financiers ; 3).
  3. Fouchères, Aube, arr. Troyes, cant. Bar-sur-Seine.
  4. Sancerre, Cher, arr. Bourges, ch.-l. cant. Personnage non identifié.
  5. Personne et toponyme non identifiés
  6. Lantages, Aube, arr. Troyes, cant. de Chaource.
  7. Peut-être : Marcilly-le-Hayer, Aube, arr. Nogent-sur-Seine, ch.-l. cant.
  8. Charmets, Aube, arr. Troyes, cant. Bouilly, comm. Isle-Aumont.
  9. Peut-être : Mores, abbaye, O.Cist, Aube, comm. Celles
  10. Chantpierre, Aube, cant. Bouilly, comm. Isle-Aumont.
  11. Villemoiron-en-Othe, Aube, arr. Troyes, cant. Aix-en-Othe
  12. Jully-sur-Sarce, Aube, arr. Troyes, cant. Bar-sur-Seine
  13. Charny-le-Bachot, Aube, cant. Méry-sur-Seine.